• Je sentis une langue râpeuse, je me redressait et vis.... le loup ! Le loup de mon jeu ! J'en croyait pas mes yeux : le loup de mon jeu était dans ma chambre ! Je regardais autour de moi et je fus forcée de revoir ma conclusion : j'étais dans le jeu !!!

                Je criais le nom de mon ami à tout rompre et vis une bulle s'afficher avec « Tom !!!!! Tom !!!!! » Je dois dire que j'avais flipper : je me retrouvait dans le jeu et muette en plus ! Une bulle apparut avec écrit : « ??? » puis une autre : « Alicia ! Qu'est ce que tu fous là ??? Tu t'amuses ? » « Je prends l'air ! Mais non imbécile ! Je suis coincée ! » « C'est bon !! Calme, j'ai réussi à te contacter c'est déjà ça ! » « Oui mais je fais comment pour sortir ? » « Je sais pas ! Mais tu devrais regarder ta carte : il faut que tu rejoignes le village au plus vite : il y aurait peut-être quelqu'un qui va t'aider ! »

                Je continuais de marcher en direction du village et y fut rapidement et un tu as traversé la forêt sans mourir ? Bien ! me souhaita la bienvenue. Je demandais à un passant s'il y avait une auberge dans les parages mais le passant trembla comme une feuille et me répondit d'une voix chevrotante. Peut-être que le loup lui faisait peur !

                L'auberge se trouvait sur la place du village. L'auberge se nommait L'ogre repu. « Ce ne sera pas meilleur que notre Burger State Empire mais tu pourras manger ! » Tom faisait tout pour me remonter le moral. Je ne pouvais pas me plaindre de lui ! Normal qu'avec un second pareil j'étais la meilleure aux jeux vidéos !

                J'entrais dans l'auberge et une odeur assailli mes narines, une odeur de mort... Je me dirigeais vers les cuisines quand un homme me dit de partir de l'auberge le plus rapidement possible. Je répondis au quart de tour :

                            « Je suis grande !

                            - Une gosse contre un ogre ? Laisse moi rire !

                            - On pari ?

                            - Si tu veux ! »

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

                Je rentrais donc dans les cuisines et vit pour la première fois de ma vie un ogre... « L'ogre repu ! Tu parles d'une ironie ! »  Tom me fit rire avec sa remarque et l'ogre se retourna prenant compte de ma présence. Je me souvenais de la position des différents coup des personnages dans le jeu le seigneur des anneaux et je voulais les copier. Bien entendu j'étais morte de trouille mais l'homme me regardais et je ne voulais pas qu'il vienne me sauver ! Je sortis mon épée du fourreau. Le pommeau était froid dans ma main. Le loup prit place à mes côtés en montrant ses crocs blancs comme la neige.

                L'ogre s'avança doucement tenant les restes du cuisinier, c'est à dire un peu de tout les organes et des os. Je cherchais dans ma mémoire tout les coups d'épées possibles dans le seigneur des anneaux pour les appliquer mais la plupart serait inefficace contre lui : il était trop grand ! J'entendis la voix de mon ami dans ma tête : « J'ai branché le micro ! Tu devrais utiliser les techniques de combat du jeu Le Seigneur des anneaux, celles qui sont utilisées par le nain ! » Je me remémorais les techniques de combat et commençais les mouvements avec une agilité gagnée au prix d'efforts surhumains en  EPS ! L'ogre parut surpris car je l'avais salement amoché : le ventre était ouvert. Pendant qu'il se ruait sur moi le loup lui sauta à la gorge et le tua. La patte traînant à terre il revint vers moi. Je regardais l'homme qui semblait étonné que j'aille gagné. Il partit sans rien dire d'autre que « La Louve est enfin arrivée ! »

     <o:p></o:p>

                Je cherchait une chambre pas trop amochée par l'ogre. Il y en avait une calme et propre tout en haut de l'auberge. Des draps de rechanges se trouvaient dans l'armoire. J'en pris un que je coupais en bandes pour soigner le loup. Je m'endormit sur le lit en pensant que je n'était pas prête de faire ça dans le monde réel.

     <o:p></o:p>

                « Alicia ! Réveilles toi ! Vite ! Y a du monde en bas ! » Je me réveillais en pensant que ce n'était qu'un rêve mais fus très vite obligée de voir que j'étais encore coincée ici ! Je nettoyais mon épée à la bassine d'eau de ma salle de bain (très moyenâgeuse) et descendis suivit du loup. L'homme était là et me dit très calmement : « Bonjour Louve! Bien dormi ? Je suppose que oui ! » Plus j'écoutais cet homme plus je me disais qu'il allait me demandais un service. Mon expérience des jeux vidéos me dicta de partir très vite ! Je courus vers la porte et traversa le village en quête d'une boutique où je pouvais avoir des fruits.

                Il y en avait une à la frontière nord du village, des pommes étaient alignées dans un cageot. J'en pris une et sortis rapidement du village.

                « Pourquoi tu t'es enfuie du village ? Pourquoi tu n'est pas allée à la maison du mage ?

                -Je vais te dire pourquoi ! Primo j'ai pas d'argent pour payer les réparations ! Secundo j'ai une mauvaise intuition... Et tertio j'étais pas au courant que la maison du mage se trouvait dans les parages !

                -Ah... Ta mère te cherche partout et je lui ai dit que tu étais partie au Burger ! Et je crois avoir une idée : d'après la notice tu peux voyager d'une région à l'autre grâce aux portes ! Essaie de trouver une porte des mondes ! C'est une porte ancestrale qui ne marche qu'une fois par mois et il y en a une dans la forêt ! Retournes-y ! Peut-être que c'est à cause d'elle que tu es dans le jeu ! »

                Je commençais à contourner le village seule. Le loup avait disparu après que je sois partie en courant de l'auberge. La forêt s'étendait  devant moi. Je n'avait pas remarqué mais elle m'entourait de plus je marchais plus je détestais ce jeu.

     <o:p></o:p>

                La nuit commençait à tomber. Je me retrouvais dans la clairière où mon perso avait dormi. J'ai dû tourner en rond. J'étais trop fatiguée pour faire un pas de plus, je m'allongeais et m'endormis aussitôt. toute part. « Où dans la forêt ? » Mon ami ne répondit pas. Je marchais vers le nord. Le nord car il y avait une autre ville où je trouverais peut-être une porte. Ce qui me serait très utile car plus je marchais plus je détestais ce jeu.

     <o:p></o:p>

                La nuit commençait à tomber. Je me retrouvais dans la clairière où mon perso avait dormi. J'ai dû tourner en rond. J'étais trop fatiguée pour faire un pas de plus, je m'allongeais et m'endormis aussitôt.


    2 commentaires
  •                         « Il faut prendre la porte à gauche après la statue. Parler au prisonnier et lui donner de l'eau.

                            - Ok ! Je lui donne de l'eau... Ouais ! La clé du niveau 10 !!!

                            - On a réussi !!!! Youhou !!!! Retourne dans le couloir et affronte le Golem de Feu : son point faible est....l'eau ! Tu utilise le reste de ta gourde et tu franchi la porte.

                            - Le Golem est K.O. La porte de feu doit être cachée non ?

                            - Oui : tu doit utiliser ton épée et frapper sur la troisième pierre tout en haut à partir de la droite.

                            - La porte !!! Y a quoi derrière ?

                            - Le maître des Golems...

                            - Ils disent dans la soluce se qu'il faut faire ?

                            - Ils disent tu ne peux pas atteindre la porte de feu car tu n'auras jamais assez d'eau pour éteindre le feu mais si tu en as assez tu devras faire offrande de ta vie pour ramener la paix.

                      - Donc j'ai fini le jeu ?

                            - Ouais ! Et avant Maxime le dieu des jeux vidéos ! »

               

                J'étais très fière de moi et pendant que Tom appelait Maxime pour lui dire la bonne nouvelle j'éteignis le jeu et cherchai la boîte pour le ranger. Tom revint et me dit que Maxime me proposait d'aller le rejoindre avec Tom au Burger State Empire, le seul restaurant du centre commercial.

                Je pris mon sac et laissais un mot à mes parents disant où j'allais. Tom avait prit ses rollers. On serait au Burger en 3 minutes chrono en main. J'enfilais mes rollers quand je vis le facteur avec Games World : le magazine des gameurs. Je finis de mettre mes rollers et demandai mon magazine au facteur.

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

                Maxime sirotait un coca quand nous sommes arrivés, il nous salua et nous demanda si nous avions soif. Après avoir commandés un ice tea et un orangina il nous parla de Golems, le jeu que l'on venait de finir.

                Je n'écoutait pas, j'étais passionnée par un article sur un nouveau jeu : Terror : le monde appartient à celui qui a le pouvoir. Pas mal le titre ! Maxime me regarda et dit :

                            « Tu regardes l'article sur Terror ?  Tu as vu qu'il est interdit au moins de 18 ans ?

                            -  Le maître du jeu vidéo aurait-il peur ?

                            -  Non : j'y ais déjà joué. C'est trop réaliste ! Et en plus tu ne peux plus avancer : tu te retrouves encerclé quoi que tu fasses et j'ai cherché une soluce de toutes les manières possibles sur internet et j'ai rien trouvé.

                            -  Un peu normal non ? Il vient de sortir ! Je compte l'acheter tout de suite, tu viens Tom ? »

                             

                Le magasin de jeux était de l'autre côté du centre commercial, et les rollers étaient sensés être interdit... Depuis deux jours un nouveau gardien nous suivait dès qu'il nous repérait, et il avait une légère tendance à nous virer quand il nous voyait en roller. Mais par chance nous ne le vîmes pas le temps de la traversée.

                J'étais inquiète : il était 17h16 et le magasin fermé dans 4 minutes. Je fonçais entre les caddies et les clients mais au dernier moment je vis le gardien, juste devant le magasin de jeux vidéos ! J'étais haineuse, il ne restait que 2 minutes ! J'arrachais mes rollers et courus au magasin, pris le jeu sur une étagère et le déposa devant le caissier :

                            « Ce jeu est interdit au mineur. Je suis dans l'impossibilité de vous le vendre.

                            -  C'est pour mon.... cousin ! Inventais-je

                            -  Mouais.... 50,30€.

                            -  Merci et au revoir ! »

     <o:p></o:p>

                Le gardien ne pouvait rien me dire : je n'étais pas en rollers ! Tom m'attendait sur un banc près de la fontaine en bronze, notre point de chute. Il me tendit mes rollers que je chaussais aussitôt. Je lui montrais fièrement mon nouveau jeu.

     <o:p></o:p>

                Mes parents étaient revenus et les parents de Tom étaient là aussi. « Tom ! Tes parents restent mangés, si tu veux tu peux dormir ici ! ». Tom esquissa et remercia mes parents.

                Nous montâmes dans ma chambre pour installer et jouer à Terror. L'ordi était en veille. J'insérai le cédérom et un écran rouge sang apparut, le nom du jeu écrit en noir survint. Le jeu me proposa d'installer avant de jouer. Je cliquais sur oui. Une fenêtre apparut et le temps restant de  chargement aussi.

                L'installation ne dura que 10 minutes environ. Le jeu commença, l'intro se situait sur une colline devant un village. Un étrange mage apparut et une bulle s'afficha au dessus de sa tête pour montrer qu'il parlait : « Bienvenue étranger(ère) à notre petit village ! Comment t'appelles-tu ? » Je tapais mon prénom : Alicia. « Bien Alicia, pourrais-tu faire ton portrait ? » Un dessin de femme sans forme distincte apparut, de chaque côté une flèche pour choisir mon physique : des cheveux bruns légèrement ondulés coupés au milieu du dos, des yeux vert-marrons, de taille moyenne, la peau blanche, mais pas trop. « Tu dois choisir 5 équipements de bases : tu as le choix ! » Je demandais à Tom ce qu'il fallait que je choisisse. Il me dit de prendre : le bouclier, l'épée, le sac à dos, une gourde pleine d'eau et la carte. J'aurais préférait prendre la lance au lieu de la gourde mais il était mon second, et il était balèze en stratégie donc j'écoutais tout ce qu'il me disait. « Bien, Alicia ! Tu vas te retrouver sur le chemin menant à un petit village. Un dernier conseil : les apparences sont souvent trompeuses. »

                Mon personnage était sur un chemin de terre. Il pleuvait et des flaques d'eau et de boue parsemées ce chemin. De chaque côté il y avait une forêt de chênes et de pins. Tom me dit comment je devais me déplacer. Je me méfiait : Maxime n'avait pas réussi à traverser cette forêt. Alors j'observai le chemin et la forêt grâce au zoom. J'avais bien fait : un loup était tapi du côté droit, il avait l'air en pleine forme, il y avait aussi un étrange bruit : un bruit de pas venant de derrière mon perso. Je fit retourner mon perso et vis qui toute une meute de loups arrivait. Je n'avait pas le choix et devais m'enfoncer à travers la forêt. Mais Tom me stoppa et me dit la marche à suivre : « La forêt est impénétrable, c'est Maxime qui me l'a dit ! Le mage t'as dit de te méfiait des apparences : cours voir le loup sur le coté du chemin. » Je m'approchais du loup et vit qu'il était blessé.

                            « Je note tout tes déplacements pour faire la soluce !

                            -  Si tu veux...

                            -  Les enfants ! A table ! » cria ma mère

     <o:p></o:p>

                Le repas fut délicieux. Je devais avouer que ma mère c'était surpassée ! Mais j'avais hâte de continuer ma partie, je voulais savoir si je pouvais interagir avec le loup blessé ! Je finissais de manger quand la sonnette d'entrée retentit. J'allais ouvrir, Lola était derrière. Lola est la fille la plus populaire du collège, et accessoirement amoureuse de Maxime. Elle me dit à peu près : « Il faut que je te parles rapidement ! Rejoins moi au Burger demain et surtout viens seule » Évidemment je ne pouvais pas la blairer alors je lui dit que j'avais mieux à faire que d'aller la voir pendant les vacances qui sont beaucoup trop courtes et qui accessoirement ce finissais dans moins de trois jours ! Je dois avouer qu'elle était furax. Maman me dit que ce n'était pas sympa de ma part et je lui répondit que ce n'était pas sympa de la part de Lola qu'elle me traite puis vienne me parler alors qu'on se déteste. Tom demanda si on pouvait continuer la partie. Mon père dit oui à condition que demain j'aille au Burger pour savoir ce que me voulais Lola. Autant choisir entre la peste et le choléra !

                Je repris ma partie. Tom me dit d'utiliser un peu d'eau pour nettoyer la plaie et d'emmener le loup à l'auberge du village. Je fis ce qu'il me dit et le loup lécha mon perso ! Le loup me suivait maintenant à la trace et la meute se tenait en respect. Mon second me dit de regarder la carte pour voir s'il y avait une clairière dans le coin car il ferait bientôt nuit et que d'après le manuel il y avait des ogres qui se promenaient dans le village la nuit. Je choisis la clairière la plus proche et étendit mon manteau sur l'herbe. Le réalisme était saisissant. Le personnage devait manger, dormir, s'entraîner....

             Tom descendit parler de je sais plus quoi à ses parents et pendant que mon perso dormait, je dois avouer que je me suis endormie...                                                                                                


    votre commentaire
  • Certains d'entre nous rêvent de vivre dans un jeu vidéo. Mais est-ce vraiment si rose ?

     

    Par pur hasard, Alicia découvre qu'elle peut "entrer" dans son nouveau jeu vidéo : "Terror".

    Pour lire cette histoire, il faut sélectionner le chapitre dans le sommaire de cette rubrique.


    votre commentaire